Leçon 1 : Jouer au tambour meneur de rythme

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce cours !

Pour savoir de quoi nous allons parler, il est impératif de repartir de la définition même du mot tambour.

Le tambour provient du mot persan (langue parlée en Iran par les perses) tambûr. D’après Wikipédia, un tambour est un instrument de musique à percussion constitué d’un fût sur lequel sont tendues une ou plusieurs peaux, frappées à l’aide des mains ou de baguettes prévues à cet effet. La vibration ainsi obtenue est amplifiée par le fût qui fait office de caisse de résonnance, parfois modifiée par un timbre en acier ou en boyau naturel ou synthétique.

Le tambour existe dans la plupart des cultures. Les premières traces de l'existence de cet instrument remontent à 6 000 ans avant Jésus-Christ. Les tambours accordés sont l'invention des Égyptiens. On a en retrouvé des fragments dans des tombeaux datant du XIe siècle avant Jésus-Christ.

Le terme de tambour est souvent associé à tous types de membranophones. D’après Wikipédia, un membranophone est un instrument de percussion dont les sons sont produits par la vibration d’une membrane tendue sur un cadre.

Pour rendre cette " Partie 1 : Le rythme 1 temps » accessible à tous, nous commencerons à partir de zéro. Le rythme 1 temps se bat ainsi avec la main « 1, 1, 1, 1, etc. » ; et comme exemple de chant pour ce rythme, nous avons : « Rendons grâce au Seigneur car Il est bon »

Quelques modalités :

  • Le tambour meneur de rythme doit être incliné pour permettre au son de facile s’échapper par l’orifice prévu à cet effet en bas du tambour

  • Nous devons autant que possible rendre notre main flexible pour pouvoir facilement manier les tambours.

  • Nous devons éviter d’utiliser le poigné pour battre le tambour à la place de la paume de main

Etape 1 : Le son « Toum ta’ » (avec une main)

Exécutons plusieurs fois le son « Toum ta’ » afin de permettre à notre cerveau de bien le mémoriser. En pratique, nous aurons une méthode pour les droitiers, et une autre pour les gauchers.

        Méthode pour les droitiers :

  • Le son « Toum » va se faire avec la paume de main droite dans le milieu du tambour

  • Le son « Ta’ » va se faire avec les doigts de la main droite sur les bords du tambour

        Méthode pour les gauchers :

  • Le son « Toum » va se faire avec la paume de main gauche dans le milieu du tambour

  • Le son « Ta’ » va se faire avec les doigts de la main gauche sur les bords du tambour

Etape 2 : Le son « Toum 1 2 3 4 » (avec les deux mains)

Ici, on jouera avec les deux mains ; et comme pour l’étape 1 on exécutera plusieurs fois le son « Toum 1 2 3 4 » afin de permettre à notre cerveau de bien mémoriser notre son.

        Méthode pour les droitiers :

La méthode pour les droitiers donne « Toum droite gauche gauche  droite »

  • Le son « Toum » va se faire avec la paume de main droite dans le milieu du tambour

  • Le son « Droite gauche gauche droite » va se faire avec les doigts de la main droite et ceux de la main gauche sur les bords du tambour

        Méthode pour les gauchers :

La méthode pour les gauchers donne « Toum gauche droite droite gauche »

  • Le son « Toum » va se faire avec la paume de main gauche dans le milieu du tambour

  • Le son « Gauche droite droite gauche » va se faire avec les doigts de la main gauche et ceux de la main droite sur les bords du tambour

Etape 3 : Le son « Toum 1 2 3 4 ; 1 2 3 4 5 » (avec les deux mains)

Comme pour les précédentes fois, on exécutera plusieurs fois le son « Toum 1 2 3 4 ; Toum 1 2 3 4 ; Toum 1 2 3 4 ; 1 2 3 4 5 » afin de permettre à notre cerveau de bien mémoriser notre son.

        Méthode pour les droitiers :

La méthode pour les droitiers donne donc « Toum droite gauche gauche  droite ; Toum droite gauche gauche  droite ; Toum droite gauche gauche  droite ; Droite gauche gauche gauche droite »

  • Le son « Toum » va se faire avec la paume de main droite dans le milieu du tambour

  • Les sons « Droite gauche gauche droite » et « Droite gauche gauche gauche droite » vont se faire avec les doigts de la main droite et ceux de la main gauche sur les bords du tambour

        Méthode pour les gauchers :

La méthode pour les gauchers donne ceci « Toum gauche droite droite gauche ; Toum gauche droite droite gauche ; Toum gauche droite droite gauche ; Dauche droite droite droite gauche»

  • Le son « Toum » va se faire avec la paume de main gauche dans le milieu du tambour

  • Le son « Gauche droite droite gauche » et « Gauche droite droite droite gauche » vont se faire avec les doigts de la main gauche et ceux de la main droite sur les bords du tambour

Pour les personnes handicapées d’une main, il sera juste question pour elles, en fonction de la main qu’elles utilisent de regarder dans chaque étape la méthode qui leur convient le mieux pour se former.